A+ A- A

logo cg63 blanc

 

Médiathèque départementale du Puy-de-Dôme

Recherche : Support de l'oeuvre dvd

les nouveaux sauvages szifronVéritable ovni dans le milieu cinématographique, Les nouveaux sauvages de Damian Szfiron, film argentin-espagnol, est constitué de six courts-métrages et a été réalisé en collaboration avec Pedro Almodovar.

Six sketches complètement loufoques, parfois absurdes, voient se succéder un panel de personnages hauts en couleur, dont le point commun est le désir de vengeance. Quelles que soient les situations, on passe son temps à rire, s'étonner, s'exclamer, en attendant avec impatience la chute de chaque court-métrage.

Les Nouveaux sauvages, ce sont aussi des actions qui mettent en évidence le poids du passé, ou le stress vécu au quotidien, et leurs conséquences : la crise de nerfs. Les "pêtages de plomb" successifs des personnages dérapent à chaque fois et basculent souvent dans la sauvagerie pure, qu'elle soit verbale, mentale, ou encore physique.

Nous sommes, en tant que spectateurs, confrontés à nos propres contradictions, entre civilisation et barbarie.

Entre jubliation et humour grinçant, ce film entre parfaitement dans la lignée de films comme Bernie ou  C'est arrivé près de chez vous, incarné par l'acteur et réalisateur Albert Dupontel, adepte des longs métrages déjantés.

Réserver Les Nouveaux sauvages de Damian Szifron

 

cinema horreur death 164761 640Le film d'horreur, ou film d'épouvante, est un genre cinématographique dont l'objectif est de créer un sentiment de peur, de répulsion ou d'angoisse chez le spectateur. 

La notion peut sembler subjective, et le classement est parfois plus délicat qu'il n'y paraît. Avec l'évolution des mentalités, la perception de l'horreur change au fil des générations.

Le réalisateur Michael Armstrong distingue sept catégories principales d'ingrédients servant de base aux scénarios de tous les films d'horreur :

  1. les morts-vivants (vampires, zombies…)
  2. l'occulte au sens large (la sorcellerie, les fantômes et les démons)
  3. les tueurs psychopathes ou déséquilibrés
  4. les métamorphes (loups-garous…)
  5. les créations monstrueuses de l'homme (Frankenstein…)
  6. les revanches de la nature (animaux monstrueux…)
  7. les monstres venus de l'espace

L'horreur se mêle ainsi fréquemment à d'autres genres comme le fantastique, la science-fiction ou le policier mais s'en différencie par sa « volonté essentielle » de provoquer la peur ou la révulsion. Dans son essai Anatomie de l'horreur, Stephen King considère que l'horreur échappe à toute tentative de définition ou de rationalisation mais distingue trois niveaux d'émotions qu'elle vise à provoquer : la terreur, où tout est suggéré et laissé au travail de l'imagination ; l'horreur proprement dite, qui entraîne une réaction viscérale teintée de peur en présentant quelque chose de monstrueux ou d'anormal ; et la révulsion, qui a pour but de provoquer un choc en suscitant le dégoût. (Extrait wikipédia)

Pour profiter des longues nuits d'hivers qui s'annoncent ou pour fêter dignement le prochain Halloween, voici une sélection pour découvrir ce cinéma de genre : 

 

thehandmaids tale laservante ecarlate moranoInspirée du roman du même nom de Margaret Atwood, publié en 1985, la série The handmaid’s tale, en français La servante écarlate, sonne comme un véritable coup de tonnerre dans le vaste monde des séries TV.

Dans cette série dystopique, les Etats-Unis sont littéralement transformés en une république totalitaire, Gilead, qui oblige les femmes fertiles à se soumettre aux riches familles en mal d’enfant, devenant ainsi de véritables esclaves sexuelles. Les prières de ceux qu’on appelle les « commandants » résonnent en écho au rituel imposé chaque mois, pendant lequel les femmes sont violées sous les yeux de leur épouse, jusqu’au sésame : l’arrivée d’un enfant.

Le régime tyrannique et omnipotent qui y est dépeint n’est pas sans rappeler l’ouvrage de George Orwell écrit plusieurs dizaines d’années auparavant, 1984, et son Big Brother.

Sauf qu’ici, c’est le corps de la femme qui appartient à autrui sans aucune réserve, un corps dont on a l’impression qu’il paie pour tous les péchés commis auparavant, comme si l’on faisait table rase de l’époque où les femmes étaient libres.

L’actrice principale Elisabeth Moss, alias Defred dans la série, crève l’écran dans le rôle de l’une de ces femmes, et a d’ailleurs reçu le golden globe de la meilleure actrice en 2017.

Ce qui apparaît comme une dystopie semble néanmoins faire étrangement écho à la société contemporaine. La mise en avant de dérives totalitaires, d’us et coutumes considérés comme naturels, la violation du corps de la femme, le muselage de la parole et de la liberté ont encore cours aujourd’hui dans certains recoins du monde.

The handmaid’s tale a d’ailleurs fait grand bruit aux Etats Unis, au point de devenir un étendard pour les droits des femmes.

En témoignent les nombreuses manifestations de femmes luttant contre les dérives potentielles de la présidence Trump concernant leurs droits (avortement, contraception). Certaines d’entre elles font d’ailleurs clairement référence à la série, les manifestantes étant vêtues comme les servantes : grande cape rouge et bonnet blanc.

Plus qu’une série, the handmaid’s Tale peut s’interpréter comme le symbole d’une lutte pour le rétablissement des droits des femmes partout dans le monde. C’est là toute sa puissance et sa richesse. A ne surtout pas rater pour les passionnés de séries (et les autres aussi !)

Réserver la saison 1 de The handmaid's Tale

hunger gamesCes dernières années, le paysage cinématographique a vu fleurir un nouveau genre : celui des adaptations inspirées de romans pour adolescents.

En effet, nombre d’éditeurs ont redoublé d’efforts pour trouver un intermédiaire entre la littérature jeunesse et la littérature pour adultes, afin de capter l’attention des adolescents et pouvoir exploiter ce nouveau filon. Les adolescents d'aujourd'hui ne sont plus considérés comme les teenagers d’antan, mais ce que l’on appelle des « Young adult », terme qui englobe les personnes de 12 à 30 ans environ.

Les romans ou sagas littéraires pour « young adult » décrivent généralement un univers parallèle au notre, souvent malveillant ou tyrannique, dans lequel évoluent des personnages qui doivent essayer de sauver leur peau. Tel est l’objet de certaines sagas, comme Le Labyrinthe, Divergente, ou encore Hunger games.

Qui ne s’est pas identifié(e) au héros qui met tout en œuvre pour sauver le monde malgré les obstacles qui lui barrent la route ?

Fortes de leur succès, les sagas ou romans ont été largement adaptés au cinéma, pour le plus grand bonheur des adolescents.

Cette évolution marque le début d’une nouvelle ère cinématographique, avec l’apparition d’un nouveau genre : la dystopie - ou contre-utopie - qui a la plupart du temps pour objectif de faire réfléchir le spectateur sur sa propre condition.

Ce succès se voit d’ailleurs relancé par la série The handmaid’s tale : la servante écarlate, adaptée du roman de Margaret Atwood, destinée cette fois-ci à un public averti.

Vous trouverez ci-dessous une sélection de films ou séries à coloration dystopique présents dans le fonds de la MD63, et s’adressant à tous les âges.

Les 100 : Saison 1 : Intégrale : DVD 1 à 3 - Episodes 1 à 13
Les 100
White, Dean
Warner Home Video
1984
M.G.M. DVD
Radford, Michael
Metro Goldwyn Meyer Home Entertainment
Akira
Katsuhiro, 370 Réalisateur de film
Kazé
Avatar
Cameron, James (1954-....)
20th Century Fox Home Entertainment
Battle royale
Fukasaku, Kinji
M6 Vidéo
Bienvenue à Gattaca
Niccol, Andrew (1964-....)
Gaumont Columbia Tristar home vidéo
Brazil
Gilliam, Terry (1940-....)
20th Century Fox Home Entertainment
Demolition man
Brambilla, Marco (1960-....)
Warner Home vidéo
Dredd : Le jugement est proche
Travis, Pete
Metropolitan Film & Vidéo
L'effet papillon
Metropolitan DVD Edition Prestige
Bress, Eric
Metropolitan Film & Vidéo
Fahrenheit 451
François Truffaut
Truffaut, François (1932-1984)
MK2
The handmaid's tale : Saison 1 : Intégrale - DVD 1 à 4 : Episodes 1 à 10
The handmaid's tale
Morano, Reed
MGM
Hunger games : L'embrasement
Lawrence, Francis (1971-....)
Metropolitan Film & Vidéo
The Island
Bay, Michael
Warner Home Video
Le labyrinthe
Ball, Wes
20th Century Fox
The leftovers : Saison 1 : Intégrale - DVD 1-3 : Episodes 1-10
The leftovers
Leder, Mimi (19..-....)
Warner Home vidéo
The lobster
Lanthimos, Yorgos
Blaq Out
Mad Max
Miller, George
Warner Home Vidéo
Matrix
Wachowski, Lana
Warner Home Vidéo
Metropolis
Lang, Fritz (1890-1976)
MK2
Minority report
Spielberg, Steven (1946-....)
20th Century Fox Home Entertainment
Moon : La face cachée
Jones, Duncan
France Télévisions Editions
La planète des singes
Tim Burton l'intégrale
Burton, Tim (1958-....)
Warner Home Video
La planète des singes : Volume 4
Planète des singes
Laven, Arnold
20th Century Fox Home Entertainment
Le prix du danger
Boisset, Yves (1939-....)
Tamasa
Seven sisters
Wirkola, Tommy
M6 Vidéo
Soleil vert
Fleischer, Richard
Warner Home Video
V pour Vendetta
McTeigue, James
Warner Home Video
La vague
Gansel, Dennis (1973-....)
BAC Vidéo
Wayward Pines : Saison 1 intégrale : DVD 1-3 : Episodes 1-10
Wayward Pines
Hunter, Tim (1947-....)
20th Century Fox Home Entertainment
Westworld - Saison 1 : Le labyrinthe
Lewis, Richard J (0000-....)
HBO

un jour dans la vie de billy lynn leeAdapté du livre Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn de Ben Fountain, le film Un jour dans la vie de Billy Lynn réalisé par Ang Lee raconte l’histoire d’un jeune soldat américain, Billy Lynn, engagé en 2004. Au cours de la guerre d’Irak, il vient au secours d’un soldat de sa section. Cette séquence ayant été filmée, il est érigé en héros aux Etats-Unis et rapatrié avec les membres de sa section à ce titre.

Le film met en exergue le décalage qu’éprouve Billy Lynn qui ne s’identifie pas à l’image du héros que les autres personnages semblent lui attribuer. Il est dépossédé de sa propre histoire que chacun fantasme à sa manière et qui est utilisée par le gouvernement américain pour servir une idéologie.

L’originalité de ce long métrage tient à son angle d’approche. Ce qui est mis en lumière n’est pas tant la guerre mais le traitement médiatique qui en est fait. Le film est monté en parallèle entre les scènes au présent qui se déroulent aux Etats-Unis et les flashbacks de la guerre en Irak. Ce processus permet de montrer les similitudes qui existent entre les deux et il atteint son paroxysme dans une scène qui a lieu à la mi-temps du Superball, lors de laquelle des soldats sont replongés pour un show dans l'horreur de la guerre.  

La guerre ne semble alors plus qu’un spectacle superficiel montrant ainsi l’obscénité de ceux qui l’instrumentalisent sans l’avoir vécue. Au-delà de cela, ce film confronte la réalité avec les représentations que l’on s’en fait tout en étant lui-même une représentation.

Réserver Un jour dans la vie de Billy Lynn de Ang Lee

 

Conseil général du Puy-de-Dôme 2014 : creativecommons-16px licence Creative Commons CC-BY-SA 4.0