A+ A- A

logo cg63 blanc

 

Médiathèque départementale du Puy-de-Dôme

Recherche : Genre documentaire cinema

parvanaParvana de Nora Twomey est un magnifique film d'animation. Il raconte l'enfance en Afghanistan, sous le régime des talibans, d'une petite fille de 11 ans. 

Conte merveilleux sur l'émancipation des femmes, nous apprends beaucoup sur la situation des pays du moyen-orient. Réaliste sans être misérabiliste, le film réussit le tour de force de traiter d'un sujet compliqué, sur les différences culturelles. La situation de Parvana et sa famille nous bouleverse. Les dessins, les décors comme la musique sont incroyables et nous plonge à Kaboul le temps du film. 

Largement plébiscité par la presse, ce film a obtenu le prix du public et le prix jury au festival du film d'animation d'Annecy. A découvrir à partir de 10 ans et pour toute la famille, c'est une oeuvre aussi envoûtante qu'émouvante.

Réservez Parvana de Nora Twomey

comedie et cinemaSi vous cherchez à vous détendre ou vous changer les idées devant un film, assis ou allongé dans votre canapé, sous un bon plaid, ou encore dans une salle de cinéma,il vous faut une bonne comédie, qui n’a d’autre but que faire rire, quelle que soit la forme que prend le rire.

Cela peut aller de simples répliques disséminées ça et là durant le film, à l’incarnation du rire par des personnages bien connus et récurrents : la troupe du Splendid, le trio des Inconnus, Les Monty Pythons, Les Nuls, Charlots, Laurel et Hardy…ou encore au type même du film, qui est clairement identifié comme une comédie. Le sujet traité, les acteurs choisis, et la manière de jouer influent également largement sur la provocation du rire. Certains acteurs portent d’ailleurs cette étiquette de comiques, comme Louis de Funès, Charles Chaplin, Bourvil, Jim Carrey, Ben Stiller, Alain Chabat, Dany Boon, Eddie Murphy et bien d’autres… La liste est longue, même si certains de ces acteurs sortent parfois de leur domaine de prédilection pour incarner des rôles plus graves, et montrer ainsi une autre facette de leur jeu.

Ce qui va provoquer le rire dépend aussi et surtout de la sensibilité du spectateur face à différents degrés d’humour : burlesque, absurde, noir, potache…

Autant de facteurs qui conduisent à dresser une liste non exhaustive de films considérés comme des comédies, mais qui ne seront pas du tout perçus de la même manière selon les ingrédients utilisés pour susciter le rire.

La Médiathèque départementale vous propose donc une sélection qui se veut éclectique, mais qui pourrait être beaucoup plus longue, étant donné la production très prolifique du cinéma dans ce domaine.

 

The Rider de Chloé Zhaothe rider chloe zhao, retrace l'histoire vraie de Brady, jeune cow-boy fan de rodéo dans la réserve indienne de Pine Ridge

Loin des reportages misérabilistes décrivent souvent la vie des derniers indiens, Chloé Zhao a choisit la fiction. Déjà réalistrice de Les chansons que mes frères m’ont apprises (2015), elle nous fait partager ici l'amour d'un homme attaché à sa façon de vivre, son territoire, ses coutumes... Touchant, juste et poignant ce film est une grande réussite, largement plébiscité par la presse et la critique. 

A travers les yeux de Brady, on découvre les traditions séculaires, des paysages vierges à couper le souffle, une autre vie qui donne à réfléchir sur notre époque et son égémonie. Un film à découvrir d'urgence.

leconteVous pensiez tout savoir sur les contes, leur origine, le public à qui ils s'adressent? Cendrillon, La Petite Sirène, Aladdin, La belle et la bête ou encore Le vilain petit canard, la petite fille aux allumettes… On pourrait en citer des dizaines, tant ils sont nombreux, et d’origines différentes.


Les enfants sont les premiers à les apprécier, les regarder encore et encore, parce qu’il s’agit d’histoires qui se finissent toujours bien. La lutte et la détermination des gentils triomphe toujours face à la méchanceté des mégères, tyrans et autres personnages destinés à entraver le destin des héros.

D’où vient l’origine des contes ? Le terme de « conte » provient du latin « computare », dont le sens était « énumérer, raconter des faits ». Le conte puise ses origines dans l’oralité, puisque transmis lors de veillées et destiné à tous types de publics. Beaucoup de contes sont donc restés anonymes.

On trouve différents types de contes:les contes merveilleux, très prisés par les enfants, et qui touchent au domaine de l’imaginaire. Ils se distinguent par leur célèbre formule « Il était une fois ». il existe également les contes d’animaux (dont les personnages principaux sont des animaux, comme le vilain petit canard ou encore les trois petits cochons), ou encore les contes réalistes.

Les contes viennent de tous horizons, et certains sont parfois détournés, souvent à des fins humoristiques.

Cependant, le conte trouve avant tout ses lettres de noblesse à travers des auteurs bien connus, comme Charles Perrault, Hans Christian Andersen, ou encore les frères Grimm. C’est le travail de ces derniers, en Allemagne, qui va donner une orientation nouvelle au conte de fées. Les contes visent alors un publique averti, prêt à comprendre l’enseignement dispensé par l’histoire. Souvent violentes et négatives, les situations finales propulsent la réalité de la société au cœur du merveilleux, comme le fera le très célèbre Andersen, dont le succès l’encouragera à écrire quelque 173 contes, bien plus ironiques et osant présenter des histoires tragiques aux fin malheureuses, comme La Petite Marchande d’allumettes.

Les fins heureuses des contes de Walt Disney sont en fait des versions épurées des contes originaux, qui sont en réalité bien plus sombres dans leur fonds et dans la fin qu’ils proposent. Quel est le véritable sort de la Petite sirène?... Quelle est la véritable histoire de Cendrillon?...

 

 

les nouveaux sauvages szifronVéritable ovni dans le milieu cinématographique, Les nouveaux sauvages de Damian Szfiron, film argentin-espagnol, est constitué de six courts-métrages et a été réalisé en collaboration avec Pedro Almodovar.

Six sketches complètement loufoques, parfois absurdes, voient se succéder un panel de personnages hauts en couleur, dont le point commun est le désir de vengeance. Quelles que soient les situations, on passe son temps à rire, s'étonner, s'exclamer, en attendant avec impatience la chute de chaque court-métrage.

Les Nouveaux sauvages, ce sont aussi des actions qui mettent en évidence le poids du passé, ou le stress vécu au quotidien, et leurs conséquences : la crise de nerfs. Les "pêtages de plomb" successifs des personnages dérapent à chaque fois et basculent souvent dans la sauvagerie pure, qu'elle soit verbale, mentale, ou encore physique.

Nous sommes, en tant que spectateurs, confrontés à nos propres contradictions, entre civilisation et barbarie.

Entre jubliation et humour grinçant, ce film entre parfaitement dans la lignée de films comme Bernie ou  C'est arrivé près de chez vous, incarné par l'acteur et réalisateur Albert Dupontel, adepte des longs métrages déjantés.

Réserver Les Nouveaux sauvages de Damian Szifron

 

 

Conseil général du Puy-de-Dôme 2014 : creativecommons-16px licence Creative Commons CC-BY-SA 4.0