A+ A- A

logo cg63 blanc

 

Médiathèque départementale du Puy-de-Dôme

Recherche : Genre documentaire cinema
un jour dans la vie de billy lynn leeAdapté du livre Fin de mi-temps pour le soldat Billy Lynn de Ben Fountain, le film Un jour dans la vie de Billy Lynn réalisé par Ang Lee raconte l’histoire d’un jeune soldat américain, Billy Lynn, engagé en 2004. Au cours de la guerre d’Irak, il vient au secours d’un soldat de sa section. Cette séquence ayant été filmée, il est érigé en héros aux Etats-Unis et rapatrié avec les membres de sa section à ce titre.

Le film met en exergue le décalage qu’éprouve Billy Lynn qui ne s’identifie pas à l’image du héros que les autres personnages semblent lui attribuer. Il est dépossédé de sa propre histoire que chacun fantasme à sa manière et qui est utilisée par le gouvernement américain pour servir une idéologie.

L’originalité de ce long métrage tient à son angle d’approche. Ce qui est mis en lumière n’est pas tant la guerre mais le traitement médiatique qui en est fait. Le film est monté en parallèle entre les scènes au présent qui se déroulent aux Etats-Unis et les flashbacks de la guerre en Irak. Ce processus permet de montrer les similitudes qui existent entre les deux et il atteint son paroxysme dans une scène qui a lieu à la mi-temps du Superball, lors de laquelle des soldats sont replongés pour un show dans l'horreur de la guerre.  

La guerre ne semble alors plus qu’un spectacle superficiel montrant ainsi l’obscénité de ceux qui l’instrumentalisent sans l’avoir vécue. Au-delà de cela, ce film confronte la réalité avec les représentations que l’on s’en fait tout en étant lui-même une représentation.

Réserver Un jour dans la vie de Billy Lynn de Ang Lee

stop motionPour anticiper la formation du 31 mai et 1er juin sur l’histoire du cinéma d’animation, voici un point sur une de ses principales formes qui est l’animation en stop motion.

L’animation en stop motion, aussi appelée animation image par image ou animation en volume est une technique d’animation qui consiste à enregistrer une suite d’images fixes en déplaçant légèrement, entre chaque prise de vue, les objets qui composent la scène.

Qu'est ce que la stop motion? from Art Brutal on Vimeo.

Cette technique est apparue en 1908 dans un court métrage d’Émile Cohl intitulé Les Allumettes animées. Le réalisateur a ensuite apporté cette technique aux États-Unis.

Willis O’Brien a ensuite utilisé ce procédé en 1925 pour les effets spéciaux de son film Le Monde perdu, puis en 1933 pour ceux de King Kong.

Ce dernier film a inspiré de grands cinéastes tels que George Lucas, Steven Spielberg, Tim Burton, Nick Park et plein d’autres réalisateurs aussi bien professionnels qu’amateurs.

THE EVOLUTION OF STOP-MOTION from Vugar Efendi on Vimeo.

 

Aujourd’hui, plus populaire que jamais, le stop motion est aussi bien présent dans des vidéoclips, des publicités, des programmes pour enfants, ou en tant qu’effets spéciaux dans certains films.

Cette technique est très riche et regroupe de nombreux sous genres tels que le cut-out (animation en 2D avec du papier découpé), l’animation en pâte à modeler, les marionnettes, etc… Néanmoins, il n’existe pas de liste exhaustive de ces techniques et n’importe quel objet est susceptible d’être animé et chacun peut se l’approprier comme il l’entend.  

Si vous souhaitez expérimenter ce procédé, la Médiathèque Départementale prête depuis ce début d’année une malle de médiation comprenant tout le matériel nécessaire à l’élaboration d’animations.

  DVD

Studio Canal
  DVD

ARTE France développement
  DVD

Anderson, Wes (1964-....)
20th Century Fox Home Entertainment
  DVD

Annable, Graham
Universal
  DVD

Bardine, Garri (1941-....)
Arte Editions
  DVD

Barras, Claude (1973-....)
France TV Distribution
  DVD

Barta, Jirí (1948-....)
Les Films du Paradoxe
  DVD

Barta, Jirí (1948-....)
Les films du paradoxe
  Livre

Bellmont, Laura
Eyrolles
  Livre

Bishop-Stephens, Will
Fleurus
  DVD

Burton, Tim (1958-....)
Warner Home Video
  DVD

Burton, Tim (1958-....)
Warner Home Video
  DVD

Burton, Tim (1958-....)
Warner Home Video
  DVD

Burton, Tim (1958-....)
Disney
  DVD

Carlsson, Magnus (1965-....)
Arte Editions
  DVD

Cimermanis, Janis
Arte Editions
  DVD

Danot, Serge (1931-1990)
Antartic vidéo
  DVD

Demuynck, Arnaud (1966-....)
Les Films du Nord
Kiwi
RDM

Duval, Isabelle
Editions Montparnasse
  DVD

Elliot, Adam
Gaumont
  DVD

Elliot, Adam
Gaumont
  DVD

Fell, Sam
Universal
  DVD

Geffenblad, Uzi (1964-....)
Arte editions
  DVD

Granjon, Pierre-Luc (1973-....)
Folimage
  DVD

Guillaume, Samuel
Wild Side Kids
  DVD

Kihachirô, Kawamoto
Les Films Du Paradoxe
  DVD

Knight, Travis
Universal
  DVD

Laloux, René (1929-2004)
Arte Vidéo
  DVD

Laloux, René (1929-2004)
Arte Vidéo
  DVD

Lindberg, Maria
MK2
  DVD

Lord, Peter (1953-....)
Pathé !
  DVD

Lord, Peter (1953-....)
Sony Pictures Home Entertainment
  DVD

Moller, Jesper
Bac Video
  DVD

Nakamura, Makoto (1926-2013)
Les Films du Paradoxe
  DVD

Osborne, Mark
Paramount
  DVD

Park, Nick
M6 vidéo
  DVD

Park, Nick
Dreamworks Home Entertainment
  DVD

Park, Nick
Dreamworks Home Entertainment
  DVD

Pasto, Rodolfo
Arte Editions
  DVD

Pastor, Rodolfo
Arte Editions
  DVD

Pastor, Rodolfo
Arte Editions
  DVD

Patar, Vincent (1965-....)
Studio Canal
  DVD

Reiniger, Lotte (1899-1981)
Carlotta
  DVD

Selick, Henry
Walt Disney
  DVD

Selick, Henry
Universal
  DVD

Selick, Henry
Warner Home Video
  DVD

Starewitch, Ladislas
Doriane Films
  DVD

Starzak, Richard
StudioCanal
  Livre

Ternan, Melvyn
Dunod

caire confidentielLe Caire confidentiel de Tarik Saleh est un film policier dans la pure tradition du noir.

Librement inspiré de l'assassinat d'une chanteuse Libanaise, l'histoire se déroule quelques jours avant la révolution de 2011. Noureddine est chargé de l'enquête et suspecte rapidement des proches du président Moubarrak. Acharné, il fera tout pour mener à bien son enquête, malgré les nombreuses embûches auquelles il se confrontrera. 

A l'instar de L.A. Condifential de James Ellroy, le réalisateur dresse le portrait d'une ville au bord de la rupture, prise entre deux feux, entre les puissants qui se croient intouchables et les miséreux exploités au bord de la révolte. Les codes du polar noir sont ici mis au service d'un portrait, social et politique, d'une époque clé de notre histoire contemporaine. 

La tension, l'urgence de la situation sont incroyablement retransmis dans le cadrage et le montage des scènes. Fares Fares, qui joue le personnage de Noureddine, incarne à la perfection ce rôle de flic revêche et tenace, dans la pure tradition du polar américain. 

Grand Prix du jury à Sundance en 2016 et Grand Prix à Beaune en 2017, Le Caire confidentiel est à découvrir sans plus attendre sur la médiathèque numérique du Puy-de-dôme, 5 mois avant sa sortie en DVD. 

Le film L'Île aux chiens pour lequel Wes Anderson a remporté l'Ours d'argent du meilleur réalisateur est sorti en salles depuis peu. C'est alors l'occasion de faire un point sur sa filmographie et sur les éléments qui rendent ses productions aussi aisément identifiables.
Ce qui frappe en premier dans ses films c’est leur rigidité formelle. Très attaché à la symétrie, ses productions regorgent de plans en face caméra. Ce procédé donne un aspect théâtral à l’image.

Wes Anderson // Centered from kogonada on Vimeo.

 

Le traitement de la couleur est très méticuleux, que ce soit pour les décors ou les costumes, avec des harmonies colorées rétros tantôt désaturées tantôt criardes avec une nette préférence pour le jaune.
L’écrit est prédominant dans ses œuvres avec l’apparition de texte à l’écran dont il soigne tout particulièrement la typographie. Le texte est aussi solennel dans de nombreuses scènes où il est gravé dans des lieux de commémoration. Il permet l’hommage avec la présence de nombreux livres à l’écran. La narration est aussi caractéristique de son cinéma avec la présence récurrente d’un conteur.
Les protagonistes sont souvent en dehors des normes et attachés à l’enfance, soit parce qu’ils sont joués par des enfants ou soit car ce sont des adultes qui ne souhaitent pas grandir.
Le travail de Wes Anderson repose sur ce paradoxe entre la rigueur formelle du traitement de l’image et le chaos qu’apportent les thèmes qu’il aborde ou les personnages qui composent ses films.
L’île aux chiens est le deuxième film d’animation de ce réalisateur. Après son long métrage Fantastic Mister Fox, il a trouvé dans la technique du stop motion un moyen de contrôler encore davantage les moindres détails. Si ce sujet vous intéresse, vous pourrez en découvrir plus sur le cinéma d’animation lors de la formation du 31 avril au 1er juin ainsi que dans une prochaine filmographie sur le stop motion à l’occasion de la sortie d’une malle sur le thème.


GrandFroidQuel est le point commun entre Grand froid de Gérard Pautonnier et La vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc ? La réponse semble aller de soi : un acteur singulier, dans la pleine maturité de son art, l'inégalable Jean-Pierre Bacri.

Plusieurs fois nommé pour le César du meilleur acteur sans jamais être récompensé, cet éternel bougon du cinéma français apporte son phrasé et sa mine uniques à deux films aux univers et aux scénarios complètement divergents.

Dans Grand froid, dans une bourgade perdue et surréaliste, Jean-Pierre Bacri incarne Georges, bras droit dans une entreprise de pompes funèbres au bord de la faillite. Aux côtés des deux autres larrons, le patron Edmond Zweck et le jeune apprenti Eddy qui ne semble pas fait pour ce métier, Georges attend désespérément le chaland ou plutôt, le défunt...

Quand arrive enfin une affaire qui va permettre de payer les salaires à la fin du mois, c'est à Georges et Eddy qu'il reviendra de conduire le corbillard. Mais le convoi jusqu'à ce cimetière qui n'est pas sur la carte, va finalement confiner à l'absurde voire à l'étrange.

MonsieurSimLoin de ce rôle de croque-mort énergique et sans états d'âme, Jean-Pierre Bacri est aussi Monsieur Sim, un personnage falot et dépressif que tout le monde a quitté : sa femme et sa fille, son boulot, son père.

Dans cette adaptation très sensible du roman de l'auteur anglais Jonathan Coe, c'est une proposition inattendue - un poste de commercial au sein d'une PME spécialisées dans les brosses à dents ! - qui va mettre en mouvement le protagoniste. S'étant vu attribuer une zone géographique, une voiture neuve et un GPS dernier cri, François Sim va entamer une tournée commerciale qui virera au voyage initiatique, hanté par l'histoire d'un certain Donald Crowhurst...

In fine, Jean-Pierre Bacri n'est pas le seul point commun entre ces deux films grinçants et/ou émouvants : dans les deux oeuvres, la question qui y est posée pourrait être "Est-il possible d'avoir une deuxième chance et de refaire sa vie ?". Dans un cas la réponse sera oui, dans l'autre non, mais il faudra voir les films pour en savoir plus.

Voir en ligne Grand froid de Gérard Pautonnier et La vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc


































 

Conseil général du Puy-de-Dôme 2014 : creativecommons-16px licence Creative Commons CC-BY-SA 4.0