A+ A- A

logo cg63 blanc

 

Médiathèque départementale du Puy-de-Dôme

Recherche : Genre documentaire rock
Tags : Blues Rock Soul

Slow JoeLe 02 mai s’éteignait un drôle d’artiste. Joseph Manuel Rocha, plus connu sous le nom de scène Slow Joe, était un chanteur hors normes.

Indien originaire de Bombay, poète un peu porté sur la bouteille et la drogue, Slow Joe vit sa vie à la marge jusqu’à ce qu’il croise la route du guitariste français Cédric de la Chapelle. Ce dernier est subjugué par la voix du chanteur de rue alors âgé de 64 ans. Cédric met alors tout en œuvre pour que Slow Joe se produise sur une vraie scène et qu’un album naisse. Il enregistre sa voix en Inde et compose les musiques en France avec son groupe The Ginger Accident.
A sa parution en 2011, le premier opus baptisé Sunny side up reçoit un bel accueil de la critique. Suivent de nombreux concerts pendant lesquels le public découvre le crooner indien. Un deuxième album parait deux ans plus tard. Sur la pochette Slow Joe, 71 ans au compteur, semble se faire disputer comme un garnement par les membres de The Ginger accident, à peine quarantenaires. Lost for love rassemble une nouvelle fois public et critique.

Slow Joe terminait l’enregistrement d’un troisième album. Il ne verra pas le fruit de son travail. Let me be gone parait à titre posthume, dernier témoignage de cette étonnante comète qui a traversé le monde de la musique en homme libre, chantant  "You don’t have to tell me what I have to do / you don’t have to tell me who I have to be..."

Réserver Let me be gone de Slow Joe

Réserver Lost for love de Slow Joe

A chaque art ses récompenses. Le cinéma a ses Césars, la musique a ses Victoires décernées depuis plus de 30 ans.
Les Victoires ont fait des petits au fil du temps et les boutures ont pris racines. Elles se déclinent aujourd’hui en trois rendez-vous : musique classique, jazz et musiques de variété.
Ces prix sont souvent critiqués pour les artistes choisis et récompensés.
Pourtant, pour certains artistes sélectionnés l’occasion est donnée de se produire en live devant un public plus large et bien différent que celui qui se déplace en concert.
Ainsi, au fil du temps, les groupes nommés dans la catégorie « Album rock de l’année » ont offert des prestations souvent remarquées et assez revigorantes tant les soirées des Victoires trainent en longueur.
En voici un florilège non exhaustif…

Honneur aux dames, Izia survolte le millésime 2010 avec Let me alone :

 
Présent aux éditions 2010, 2013, 2014 et 2015, le groupe Shaka Ponk dévoile tout son univers rock. Le voici en 2013 :
 

Noir Désir qui refusait jusqu’alors tout passage télé mêle les titres A l’envers à l’endroit et Les Ecorchés et profite de sa récompense en 2002 pour adresser une lettre au PDG d’Universal de l’époque Jean-Marie Messier.

 
L’année 2004 était décidemment très rock avec Les Wampas et les Dionysos, toujours prêts à assurer le spectacle :
 
 
 
Ecouter la radio Victoires 2017 sur MusicMe

Ducs Des livres et nous des chansonsAvec "Des livres et nous des chansons", Les Ducs nous proposent un drôle d'objet sonore : un disque compact de 7 titres et un livre.

Les chansons, colonne vertébrale du projet, sont le point de départ de 7 nouvelles imaginées par 7 auteurs. Nous voici donc témoins d'un processus de création étonnant : comment une chanson à texte devient un texte tout court se déployant sous la plume d'un autre... Ou comment l’écriture des uns nourrit l'inventivité des autres.

Les chansons des Ducs sont des petits trésors pour les amoureux des textes, qu'ils soient auteurs ou auditeurs. Les jeux de mots fusent, le verbe est haut, sans limites et sans filet. La chanson glisse côté rock : les Ducs pourraient être invités à une cousinade chez les Têtes Raides ! Ces mots mis en musique deviennent littérature et se transforment en nouvelles où le rock réapparait parfois...

En 2016, Les Ducs ont bénéficié de l’aide à la production discographique versée par le Conseil départemental du Puy-de-Dôme.

Réserver Des livres et nous des chansons des Ducs

CocoonWelcome home Cocoon rompt le silence avec son album "Welcome home".
Rares sont les oreilles qui n’ont pas croisé un jour le groupe : leurs tubes "Chupee", "On my way" ou encore "Comets" ont été déclinés dans des films, des publicités et même en musique d’attente de standards téléphoniques !

 

 

 

 



Jusqu’en 2011, le groupe clermontois était composé de Mark Daumail et Morgane Imbeaud. Aujourd’hui, Mark Daumail est seul membre permanent de Cocoon.
Enregistré en France, en Allemagne et aux Etats-Unis, Welcome home est truffé de chansons plus attachantes les unes que les autres.
Les morceaux se cachent derrière une apparente simplicité, voire une certaine candeur. Si l’on tend l’oreille, cette simplicité vole en éclat devant le soin donné aux arrangements : chœurs et cordes apportent une couleur nouvelle aux chansons de Cocoon.
Certains thèmes abordés gagnent en gravité. Marc Daumail a en effet puisé dans son expérience de jeune papa face à la maladie de son enfant.
Reste un album sensible, grave et léger à la fois, qui se consomme sans modération et illumine la grisaille automnale.

Réserver Welcome home de Cocoon
Ecouter Welcome home de Cocoon sur MusicMe

JainZanaka est le premier album de la jeune auteur-compositeur-interprète Jain. C’est Yodelice, artiste pop folk, qui découvre Jain sur internet et décide de la produire.

Toulousaine de naissance, cette jeune française de 24 ans a passé son enfance dans plusieurs pays : Congo, Dubaï, Abu Dhabi… Pas étonnant donc que sa musique soit riche et métissée.

Les sonorités et influences sont nombreuses : elles infusent, cohabitent et se déploient dans chaque morceau. La musique pop se pare d’influences africaines, jamaïcaines, orientales. L’électro habille un chant proche du hip hop et du dub. Jain revendique une identité sonore originale et unique qui se prolonge dans l’esthétique visuelle de l’album.


Le résultat de cette bidouille est tout sauf artificiel. L’ambiance générale de Zanaka est fraiche et espiègle…Un bon bol d’air frais dans le paysage musical actuel !

Réserver Zanaka de Jain

 

Conseil général du Puy-de-Dôme 2014 : creativecommons-16px licence Creative Commons CC-BY-SA 4.0