A+ A- A

logo cg63 blanc

 

Médiathèque départementale du Puy-de-Dôme

GrandFroidQuel est le point commun entre Grand froid de Gérard Pautonnier et La vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc ? La réponse semble aller de soi : un acteur singulier, dans la pleine maturité de son art, l'inégalable Jean-Pierre Bacri.

Plusieurs fois nommé pour le César du meilleur acteur sans jamais être récompensé, cet éternel bougon du cinéma français apporte son phrasé et sa mine uniques à deux films aux univers et aux scénarios complètement divergents.

Dans Grand froid, dans une bourgade perdue et surréaliste, Jean-Pierre Bacri incarne Georges, bras droit dans une entreprise de pompes funèbres au bord de la faillite. Aux côtés des deux autres larrons, le patron Edmond Zweck et le jeune apprenti Eddy qui ne semble pas fait pour ce métier, Georges attend désespérément le chaland ou plutôt, le défunt...

Quand arrive enfin une affaire qui va permettre de payer les salaires à la fin du mois, c'est à Georges et Eddy qu'il reviendra de conduire le corbillard. Mais le convoi jusqu'à ce cimetière qui n'est pas sur la carte, va finalement confiner à l'absurde voire à l'étrange.

MonsieurSimLoin de ce rôle de croque-mort énergique et sans états d'âme, Jean-Pierre Bacri est aussi Monsieur Sim, un personnage falot et dépressif que tout le monde a quitté : sa femme et sa fille, son boulot, son père.

Dans cette adaptation très sensible du roman de l'auteur anglais Jonathan Coe, c'est une proposition inattendue - un poste de commercial au sein d'une PME spécialisées dans les brosses à dents ! - qui va mettre en mouvement le protagoniste. S'étant vu attribuer une zone géographique, une voiture neuve et un GPS dernier cri, François Sim va entamer une tournée commerciale qui virera au voyage initiatique, hanté par l'histoire d'un certain Donald Crowhurst...

In fine, Jean-Pierre Bacri n'est pas le seul point commun entre ces deux films grinçants et/ou émouvants : dans les deux oeuvres, la question qui y est posée pourrait être "Est-il possible d'avoir une deuxième chance et de refaire sa vie ?". Dans un cas la réponse sera oui, dans l'autre non, mais il faudra voir les films pour en savoir plus.

Voir en ligne Grand froid de Gérard Pautonnier et La vie très privée de Monsieur Sim de Michel Leclerc



































 

Conseil général du Puy-de-Dôme 2014 : creativecommons-16px licence Creative Commons CC-BY-SA 4.0